Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres adaptées à vos centres d'intérêt et mesurer la fréquentation de nos services.

J’accepte

Notre histoire

notre histoire bmci

BMCI ET CETELEM

En 2001, Cetelem, filiale de BNP Paribas, acquiert 51 % du capital de BMCI SALAF, filiale à 99,5 % de la Banque Marocaine pour le Commerce et l’Industrie (BMCI).

L’accord, signé le 14 mai 2001 à Paris, permet à Cetelem, déjà présent au Maroc à travers Attijari Cetelem, de prendre une participation majoritaire (51%) dans BMCI SALAF, qui était jusque-là filiale à 99,5% de la BMCI, l’une des premières banques marocaines, elle-même filiale à 51,5% de BNP Paribas.

La prise de contrôle de BMCI SALAF par Cetelem constituait un des premiers exemples de synergies mises en œuvre au Maroc dans le cadre de la fusion entre BNP et Paribas.

En 2012, BMCI et Cetelem fusionnent pour atteindre une plus grande efficacité commerciale.

En rassemblant ses ressources et ses compétences, le groupe veut optimiser son service. Cette nouvelle stratégie de développement s’articule autour de trois axes: le renforcement de la distribution, le développement des ventes croisées et la mutualisation des fonctions support. Pour le client, c’est une proximité renforcée avec une gamme diversifiée de produits adaptés à ses besoins. Pour la BMCI, cette mutualisation des moyens permet de capitaliser sur l’expertise du groupe BNP Paribas dans les métiers de la banque et du crédit.

HISTOIRE DU GROUPE BMCI

Dès 1906, la Banque de Paris et des Pays-Bas (Paribas) joua un rôle important en tant que banque d’affaires dans le développement de l’économie marocaine durant la première moitié du XXe siècle, notamment au niveau du financement des emprunts. En s’appuyant sur ses différentes holdings telles que Génaroc ou l’Omnium nord-africain, elle participa activement au financement des infrastructures du pays (chemin de fer, électricité, transport routier, mines, etc.) en liaison avec la Banque d’Etat du Maroc (BEM).

En 1950, Paribas ouvrit une succursale à Casablanca qui fusionna avec Worms en 1974, pour former la Société Marocaine de Dépôt et de Crédit.

De son côté, la BNP a développé ses activités au Maroc depuis 1940, via sa filiale marocaine la BNCIA (Banque Nationale pour le Commerce et l’Industrie en Afrique).

La BMCI (Banque Marocaine pour le Commerce et l’Industrie) voit le jour en 1943.

LES PRINCIPALES ÉTAPES DU DÉVELOPPEMENT DE LA BMCI

  •  1994 – 1997 : Une restructuration réussie

La BMCI s’est engagée, entre 1994 et 1997, dans un processus de restructuration qui a donné naissance à une nouvelle Banque, assainie dans sa réalité économique et sociale, dotée de moyens technologiques modernes et offrant une gamme complète et diversifiée de produits.

  • 1998 – 2000 : « Horizon 2000 », un plan de développement offensif

Pour améliorer ses performances, la BMCI a lancé, en 1998, le plan de développement « Horizon 2000 », qui lui a permis de dynamiser ses équipes commerciales, de développer ses parts de marché et d’accroître sa rentabilité. En novembre 2001, l’acquisition de l’ex ABN Amro Bank Maroc par la BMCI lui a permis de conforter sa position de banque de référence au service de ses clients.

  • 2003 – 2005 : « Cap 2005 », un plan de développement ambitieux

Afin de consolider sa position dans un environnement en mutation, la BMCI a adopté, en 2003, un plan stratégique ambitieux fondé sur la satisfaction de ses clients et la rentabilité.

  • 2005 – 2009 : Plan Stratégique à l’horizon 2009

Un nouveau plan stratégique à moyen terme, à l’horizon 2009, a pour objectif de cadrer le développement de la Banque, permettant ainsi à la BMCI de renforcer son positionnement au sein du paysage bancaire marocain et de poursuivre le développement de ses activités dans la rentabilité.

  • 2010 – 2014 : Plan Stratégique à l’horizon 2014

À la recherche d’une plus grande proximité avec l’ensemble de ses clients et d’une croissance de son activité et de ses résultats, la BMCI s’engage, à l’horizon 2014, dans une nouvelle étape. La BMCI a pour objectif d’accélérer le mouvement déjà engagé d’un côté et de partir à la conquête de nouveaux marchés de l’autre. Cette dynamique de développement est portée par des investissements constants et par la forte implication des équipes de toutes les entités du groupe. Les grands chantiers étant accomplis, il s’agit maintenant d’avancer plus vite et mieux pour offrir des services financiers adaptés à tous les segments de clientèle. C’est toute l’ambition de la banque nouvelle génération.

Être la Banque d’un monde qui change est plus qu’un slogan, c’est une promesse que nous tenons au quotidien

  1. Vis-à-vis de nos clients, en s’efforçant d’être les premiers à maîtriser les techniques et les métiers d’avenir pour les mettre à leur service.
  2. Vis-à-vis de nos salariés, en favorisant la responsabilité individuelle et des structures hiérarchiques simples, souples, permettant la proximité des relations.
  3. Vis-à-vis de nos actionnaires, en anticipant les changements et en adaptant notre organisation aux évolutions du marché.

ACCÉDER A NOTRE CHARTE DE RESPONSABILITÉ

http://www.bmci.ma/wp-content/blogs.dir/sites/2/2015/12/code-d-ethique-et-de-d-eontologie-du-groupe-bmci.pdf

ACCÉDER A NOTRE POLITIQUE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

http://www.bmci.ma/wp-content/blogs.dir/sites/2/2015/07/BMCI-lutte-contre-corruption.pdf

RESTONS EN CONTACT

RECEVEZ NOS OFFRES EXCLUSIVES DE CRÉDIT

Email non valide. Votre email est déja abonné à notre newsletter. Merci pour votre abonnement.